Accéder au contenu principal

Traduction

Nouveau !

Et puis un jour...

Une véritable rencontre est de celles qui vous bouleversent et vous fait affronter vos peurs les plus profondes. Instant magique, hors du temps... Mais instant terrifiant, avant tout ! Il faut du temps pour s'en relever... Et puis, un jour...   Et puis un jour… Et puis un jour, on s’en fout De ces mots que l’on regrette, De ces silences entre nous Que l’on se jette à la tête… Et puis un jour, on échoue D’Océan en vaguelettes : On se noie dans les remous De nos peurs les plus secrètes… Et puis un jour, c’est fou ! Dans nos yeux se reflètent Ce que nos âmes s’avouent, Nous transformant en poètes… Et puis un jour ?… Je m’en fous ! - © AleXa Heinze -  Ce texte est protégé par les lois en vigueur sur la propriété intellectuelle. Merci de ne pas reproduire, représenter, transférer, distribuer ou enregistrer tout ou partie de ces éléments, sous quelque forme que ce soit, sans m'en informer au préalable. - AleXa - Sur le même thème :  En écho Eté indien Ma solitude D’autres te

Au Paradis ?

Ah ! Le silence... Il est bien souvent mon meilleur ami. Car en effet, comment écrire, composer, créer au milieu du vacarme ?! Pourtant, il se fait parfois terriblement pensant... Et quand l'émotion me submerge, les mots restent coincés en moi, quelque part entre sentiments et raison. Alors, un ange passe... 

 

Alexa Heinze - Poésie - Au Paradis

 

 

Au Paradis ?

Lorsqu’un ange passe, c’est le silence
Qui brutalement vient s’imposer
Et on découvre que l’assistance
Echange des regards gênés.
Il faut dire qu’avec violence
Chacun d’entre nous est alors plongé
Au plus profond de sa conscience
Et se sent obligé de l’écouter.
Certains soudain, avec arrogance,
Ne peuvent s’empêcher de déclamer
N’importe quelle stupide sentence
Pourvu qu’elle leur permette d’exister.

Lorsqu’un ange passe, c’est le silence
Que je peux alors contempler ;
S’ils sont deux, c’est une évidence :
Ce sera une bien belle journée !
Quand les anges passent en cadence
C’est que tu poses sur moi tes yeux ambrés
Et je mesure tout à coup ma chance
De vivre, sourire et respirer.
Dans certaines circonstances,
Quand la vie me fait un pied de nez,
Sous le diktat de la bienséance
Mes lèvres refusent de s’exprimer.
J’ai comme un moment d’absence
Car le temps, brusquement, s’est arrêté...
Parfois, c’est une évidence
Qui refuse de s’imposer :
Malgré toutes nos dissemblances
Voici qu’on finit par se ressembler.
J’assiste à ma renaissance...
Comme c’est bon d’exister !

Lorsque les anges autour de nous dansent,
Formant un ballet parfait,
Je me rends compte de leur éloquence ;
En moi je les entends crier...
- © AleXa Heinze - 

Ce texte est protégé par les lois en vigueur sur la propriété intellectuelle. Merci de ne pas reproduire, représenter, transférer, distribuer ou enregistrer tout ou partie de ces éléments, sous quelque forme que ce soit, sans m'en informer au préalable. - AleXa -
 
Sur le même thème :
 
D’autres textes sont à découvrir dans l'ouvrage "Dans le coeur du poète" 💙💛, un recueil de poèmes disponible auprès de l'éditeur Edilivre ou chez Amazon.


 

Commentaires

Articles les plus consultés

Merci de votre attention !

Droit à la Propriété Intellectuelle

Le contenu des pages de ce blog est protégé par les lois en vigueur sur la propriété intellectuelle. Merci de ne pas reproduire, représenter, transférer, distribuer ou enregistrer tout ou partie de ces éléments, sous quelque forme que ce soit, sans m'en informer au préalable.

En revanche, vous pouvez citer mes textes en en indiquant le nom de l'auteur et en ajoutant le lien vers l'article de votre choix. Merci !
AleXa